< retour liste
Vendredi 15 mars - 9h30 > 18h - Le Nouveau Pavillon

Rencontres professionnelles


Musiques de l'immigration en Europe

— SUR INSCRIPTION —

 
Les troisièmes rencontres professionnelles du festival Eurofonik, co-organisées par Le Nouveau Pavillon et la FAMDT, auront pour thème les musiques de l’immigration en Europe. Un temps ouvert aux acteurs associatifs et culturels artistes, chercheurs, élus… pour se rencontrer, échanger et réfléchir. À l’aide de nombreux témoignages d’expériences, il s’agira de se demander en quoi les musiques de l’immigration enrichissent le paysage des musiques trad’actuelles en Europe. Quel est l’apport tangible des musiques de l’immigration d’aujourd’hui ? Comment les artistes issus des diasporas et/ou de l’exil parviennent-ils à développer un sens social, une légitimité artistique dans nos sociétés européennes contemporaines ? Quel avenir et quelle place pour ces musiques dans nos sociétés européennes marquées par un repli identitaire fort ? Quelle hybridation peut-on imaginer avec les musiques traditionnelles d’ici ? Quelle richesse les musicien.ne.s traditionnel.le.s d’ici retirent-ils de ces échanges ?

 
 
 
PROGRAMME
 
 

9h30 – 10h15 : accueil, café, présentation de la journée par la FAMDT et Nouveau Pavillon
 

10h15 : intermède musical
 
10h20 – 11h30 : expériences musicales et collectage de populations immigrées par les musiques de l’immigration. En prenant appui sur trois expériences artistiques locales menées sur la base de collectage de populations immigrées, nous nous demanderons quel enseignement et quelle richesse retirer de ces rencontres ? Quelle hybridation entre musique trad’ locale et musique trad’ issue de l’exil ? Quelle influence sur la démarche et les contenus artistiques ?
Avec : Mathieu Sérot, musicien professionnel membre du collectif « La part des anches » et professeur au Conservatoire de Lorient sur l’expérience de collectage menée avec les élèves dans le quartier Bois du Château à Lorient / Christophe Sacchetini, musicien professionnel membre du collectif Mustradem, sur l’expérience « IN SITU » dans le quartier de la Villeneuve à Grenoble / Jean-Marie Nivaigne musicien professionnel membre de l’association Système B, sur l’expérience « Le Bal de Bellevue » menée à Nantes.
 
11h30 : intermède musical
 
11h35 – 11h45 : PAUSE
 
11h45 – 12h55 : la réalité des musiques traditionnelles de l’immigration en France
>> Ce deuxième atelier de réflexion est davantage centré sur le monde amateur. Quelle réalité les musiques de l’immigration ont-elles dans les communautés de nos agglomérations françaises et européennes ? Quelle place et quelle légitimité trouvent-elles ? Sont-elles cantonnées à des contextes intimes, familiaux, rituels, communautaires ? Quelles interactions avec d’autres mondes culturels ? Quelles influences les autres musiques ont-elles sur ces musicien.ne.s «amateurs» ?
Avec : Zsofia Pesovar, ethnomusicologue et documentariste, auteure de Paroles et musiques du Château à Rezé (44) / Mélaine Lefront, ethnomusicologue spécialiste des musiques de l’immigration et auteure du livre-disque Comment sonne la ville ? Musique migrante de Saint-Étienne.
 
12h55 : intermède musical
 
13h – 14h30 : repas facultatif à la charge des participants. Buffet cocktail salé et sucré avec vins (15€)
 
14h30 – 15h40 : itinéraires croisés de musiciens issus de l’immigration
>> Ce troisième atelier collectif de réflexion s’interroge sur la place que se font les musicien.ne.s pros issu.e.s de l’immigration. En s’appuyant sur le témoignage de deux musiciennes professionnelles venues s’installer en France et en Europe, des questions émergent : quelle place ont-elles trouvée ? Quelles difficultés ont-elles rencontrées ? Quelle légitimité ont-elles acquise ? Quelles interactions avec le monde musical local ont-elles pu développer ? Quelle est la situation des musiciennes et musiciens professionnels issus de l’immigration dans le paysage culturel européen ?
Avec: ’Joung Ju, musicienne nantaise (geomungo) d’origine coréenne / Clara Diez Marquez, chanteuse lorientaise d’origine espagnole (Asturies).
 
15h40 : intermède musical
 
15h45 – 15h55 : PAUSE
 
15h55 – 17h05 : Quelle place pour les musiques de l’immigration dans les programmations culturelles ?
>> Ce dernier atelier est dédié au point de vue des programmatrices et programmateurs, de celles et ceux qui ont le pouvoir de dessiner le paysage culturel. Quelle place et quelle légitimité accordent-ils aux musiques de l’immigration et à leur rencontre avec les musiques «locales» ? Comment aborder ces musiques dans des programmations grand public et dans un contexte général de repli identitaire ?
Avec :  Marie-José Justamond, fondatrice, ancienne directrice et présidente du festival « Les Suds à Arles » / André Falcucci, président-fondateur du festival « Villes des musiques du monde » en Seine-Saint-Denis et dans le Grand Paris. 
 
17h05 : intermède musical
 
17h10 – 17h35 : Fawaz Baker – Grand témoin
Musicien franco-syrien (oud et contrebasse), ancien architecte, ancien directeur du Conservatoire d’Alep en Syrie, artiste associé du Quartz de Brest, transmetteur de musique dans les camps de réfugié.e.s syrien.ne.s au Liban, il nous parle de musique, d’exil, de transmission. « Je ne crois pas aux identités figées, je crois aux identités qui se construisent… »
 
17h35 – 17h55 : conclusion de la journée avec la sociologue Laura Jouve, chargée de recherche et de patrimoine au Centre des Musiques Traditionnelles en Rhône-Alpes (CMTRA).
 
18h : pot convivial
 
19h : apéro-concert des élèves du Conservatoire de Nantes (département musiques traditionnelles) en ouverture du festival Eurofonik.
 
 
20h30 : découvrez la nouvelle création Eurofonik 2019
 

En partenariat avec la FAMDT
 
— SUR INSCRIPTION —